En cours de chargement...

Test du realme 8 Pro : le bon choix si la 5G ne vous intéresse pas… encore

Publié le 13 juin 2021

Si la fameuse 5G est sur toutes les lèvres depuis quelques temps maintenant, la couverture n’est pas encore présente pour tout le monde avec des débits parfois un peu décevants. Avec son 8 Pro, Realme entend bien nous démontrer qu’il y a une vie sans la 5G.

La marque Realme qui s’est lancée officiellement en France il y a un peu plus d’une année maintenant nous démontre depuis sa capacité à proposer des smartphones bénéficiant d’un excellent rapport qualité/prix. Le nouveau Realme 8 Pro ne devrait pas déroger à la règle avec en prime certaines caractéristiques qui feraient envie à certains hauts de gamme vendus parfois plus deux fois plus chers.

Design et prise en main

Avec son écran de 6,4 pouces au format 20/9e, le Realme 8 Pro semble presque compact aujourd’hui tant nos mains se sont maintenant habituées à manipuler d’énormes smartphones. Il mesure ainsi 160,6 x 73,9 x 8,1 mm pour un poids plutôt raisonnable de 176 g. La dalle occupe un peu plus de 83 % de la façade du mobile qui arbore donc des bordures assez fines pour proposer à son utilisateur un beau sentiment d’immersion. Grand classique donc, la caméra frontale prend place dans un petit poinçon ménagé dans l’écran qui intègre par ailleurs un lecteur d’empreinte digitale au fonctionnement irréprochable. La dalle AMOLED de 2400 x 1080 pixels présente très bien avec un contraste infini, des noirs d’une profondeur parfaite et de belles couleurs.

La partie arrière du Realme 8 Pro semble bien plus originale. En effet, la coque en plastique noir qui retarde efficacement l’arrivée des traces de doigt arbore en gros le slogan de la marque : Dare to Leap, soit "Oser se lancer" dans la langue de Molère. Ce n’est pas très discret il faut bien l’avouer, mais cela se démarque forcément de la concurrence ce qui est éminemment positif. Toujours à l’arrière, le bloc photo au format carré en impose avec ses quatre caméras dont les optiques ressortent.

Les boutons sont rassemblés sur le flanc droit du mobile et bénéficient d’un emplacement judicieux qui les place naturellement sous les doigts. Le Realme 8 Pro demeure assez étroit pour assurer une prise sûre et plutôt confortable y compris pour les personnes ayant des mains de taille moyenne. La tranche inférieure accueille l’USB-C ainsi qu’une prise casque Jack 3,5 mm. Notons que le smartphone peut accueillir deux nanoSIM et une carte microSD. La construction n’appelle pas la critique et le tout dégage même une certaine impression de robustesse. Notons au passage que l’écran bénéficie d’un film de protection installé à l’usine.

Navigation et fluidité

Le Realme 8 Pro accueille le processeur Qualcomm Snapdragon 720G, la mention G nous rappelant que cette puce bénéficie d’un circuit graphique aux fréquences boostées pour améliorer ses performances pour les jeux. Ce processeur intègre au total 8 cœurs Kryo 465 dont la fréquence peut atteindre 2,3 GHz. Accompagné d’une énorme quantité de mémoire vive avec pas moins de 8 Go sous le capot, il offre au Realme 8 Pro une fluidité pleinement satisfaisante y compris en fin de journée avec des dizaines d’applications chargées en tâche de fond. Le stockage de 128 Go est suffisant pour la plupart des utilisateurs qui pourront de toute façon aller encore plus loin en glissant une microSD.

Le Realme 8 Pro a pris le parti de ne pas proposer la 5G qui n’est pas encore réellement indispensable au quotidien. Nous trouvons à la place le modem Qualcomm X15, qui est en théorie capable d’atteindre un débit maximal de plus de 600 Mbps et 100 Mbps en upload. Par ailleurs, le smartphone dispose du NFC, du Bluetooth 5.0 et du Wi-Fi 802.11ac.

Sa batterie affiche la confortable capacité de 4500 mAh qui lui permet de dépasser 1,5 jour d’autonomie avec une marge de sécurité. Mais avec son chargeur de 50 W, le Realme 8 Pro impressionne puisqu’il est capable de se charger totalement en 47 minutes tandis qu’il retrouvera 50 % de charge en 17 minutes à peine !

Photographie

Le quatuor de caméras proposé par ce smartphone entend se montrer polyvalent et efficace. Voyons tout d’abord quelles sont les forces en présence. La caméra principale est sans surprise un grand-angle (26 mm en équivalent argentique) présentant une ouverture f/1,9. Cette optique cache un énorme capteur de 108 mégapixels. La seconde caméra est l’ultra grand-angle f/2,3 qui offre ici un angle de vue sur 119°. Elle s’appuie quant à elle sur un capteur de 8 mégapixels. Nous trouvons ensuite une caméra macro de 2 mégapixels proposant une mise au point fixe à 4 cm de l’élément photographié et un dernier module pour la profondeur de champ qui sera principalement utilisé pour les portraits.

Par défaut, les photos de la caméra principale sont prises en 12 mégapixels. Les pixels sont donc réunis par groupe de 9 par le biais du Pixel-binning. Les photos sont maîtrisées avec une belle dynamique, un niveau de détails plaisant et des couleurs qui jouent la séduction avec un rendu légèrement boosté par rapport à la réalité. Cette caméra s’en sort également très bien lorsque la lumière se fait plus rare. En basculant en 108 mégapixels, le piqué fait logiquement un bon en avant et le smartphone n’a pas de mal à gérer les gros fichiers ainsi générés. Notons que zoom x3 est proposé. Il prend 8 clichés très rapidement pour les réunir ensuite en profitant au passage des 108 mégapixels du capteur principal. Nous pouvons vous dire une chose : cela fonctionne plutôt bien !

L’ultra grand-angle apprécie logiquement les grands espaces ensoleillés et sera donc un agréable compagnon de voyage et de découverte. La caméra macro est surtout là pour le fun, mais elle fait le job une fois son fonctionnement bien assimilé. Il faut se tenir à 4 cm du sujet et veiller à ce que le smartphone ne lui fasse pas d’ombre afin de conserver le maximum de lumière. La quatrième caméra apporte des informations précises au smartphone qui sera alors capable de réaliser de beaux portraits avec un détourage précis et un flou d’arrière-plan capable de conserver un certain naturel.

Enfin, les amateurs de selfies ne devraient pas être déçus par la très bonne caméra frontale de 16 mégapixels. Pour la vidéo, le Realme 8 Pro peut filmer en 4K à 30 images par seconde. Dans la vie de tous les jours, nous avons obtenu le meilleur résultat en 1080p à 60 fps.

Conclusion

Le Realme 8 Pro est un smartphone d’une rare homogénéité. Pour un tarif raisonnable, il propose un comportement fluide très bien servi par une interface maison très agréable au quotidien. Son écran AMOLED est tout aussi réussi, tout comme sa partie photo qui se veut convaincante et finalement très polyvalente. L’autonomie est également très bonne avec en prime le petit… non le grand plus de cette fameuse recharge ultra-rapide que l’on ne retrouve que rarement dans ces gammes de prix. 

Nos recommandations
Article Realme officialise ses GT Master Edition

Publié le 23 juillet 2021Le fabricant chinois a levé le voile sur deux nouveaux …

  • 0 J'aime
Article Realme GT Master Edition : lancement le 21 juillet

Publié le 15 juillet 2021La date de présentation de cette future mouture premium signée …

  • 0 J'aime
Article Realme C21 : l’autonomie à prix réduit

Publié le 7 juillet 2021Si Realme est de plus en plus reconnu pour ses smartphones …

  • 0 J'aime