En cours de chargement...

Test du Samsung Galaxy S21+ : le choix de la raison

Publié le 12 avril 2021

Depuis l’année dernière, Samsung a décidé de nous proposer trois versions de son porte-étendard. Après le Galaxy S21 Ultra qui vient se placer tout en haut de la gamme, voici le S21+ qui lui occupe une position médiane en terme tarification notamment.

Si le S21 occupe une place bien spécifique avec son écran de seulement 6,2 pouces qui le fait quasiment rentrer aujourd’hui dans la catégorie des petits smartphones, le cas du S21+ peut sembler plus complexe, car il se rapproche nettement de la superstar, l’incontournable Ultra. Pourtant, il n’est pas là par hasard. Nous vous disons tout.

Design et prise en main

Les Samsung Galaxy S21 marquent une véritable rupture stylistique, non seulement par rapport à la précédente génération de Galaxy S, mais aussi par rapport au reste de la production actuelle. Avec des écrans qui occupent de plus en plus de place à l’avant, les designers se concentrent essentiellement sur l’arrière des mobiles pour innover. Ils travaillent surtout sur l’intégration des caméras et ce S21+ illustre parfaitement notre propos. 

En effet, comme son grand frère, son bloc photo est particulièrement original, car il vient déborder sur le flanc du smartphone. On adore ! Les amateurs de discrétion préféreront sans doute la version « Phantom Black », mais Samsung bien d’autres couleurs dont certaines sont pour le moins originales. Ce fameux bloc intègre ici trois caméras alignées verticalement sur une seule ligne donc soit une de moins que l’Ultra. Nous retrouvons le verre Gorilla Glass Victus et la finition mate retarde longtemps l’arrivée des traces de doigts. L’avant du Samsung Galaxy S21+ accueille un écran de 6,7 pouces contre 6,8 pouces pour la version Ultra. Si le ratio demeure identique, 20/9e en l’occurrence, la définition de la dalle se réduit avec 2400 x 1080 pixels. La densité s’établit donc désormais à 394 ppp ce qui demeure excellent en termes de finesse d’affichage. 

Nous retrouvons la technologie Dynamic Amoled 2X. Cela signifie qu’il est possible de bénéficier d’une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz contre 60 Hz sur un écran standard. Résultat des courses, une fluidité maximale qui apporte un véritable plus en termes de confort et de plaisir à l’usage. Le savoir-faire de Samsung en matière d’écran n’est plus à démontrer et celui du S21+ ne fera pas exception à la règle. Les couleurs sont précises et agréables tandis que la dalle atteint une luminosité particulièrement élevée qui permet d’utiliser ce smartphone en plein soleil sans difficulté. Celle-ci occupe plus de 88 % de la façade, c’est à peine moins bien que l’Ultra. Contrairement à celui-ci, cet écran n’est pas incurvé. La caméra frontale prend place dans un minuscule poinçon placé au centre. Le lecteur d’empreintes digitales ultrasonique de nouvelle génération est présent. Il fait preuve d’une belle efficacité et gagne vraiment en vitesse d’exécution.

Le Samsung Galaxy S21+ mesure 161,5 x 75,6 x 7,8 mm et pèse 200 g. Il est donc logiquement un peu moins encombrant et lourd que l’Ultra. Le gain est surtout perceptible dans l’épaisseur du smartphone avec plus de 1 mm de moins. Les touches physiques rassemblées sur le flanc droit tombent plutôt bien sous la main. Il n’y a pas de prise casque, un fait quasiment acquis sur tous les haut de gamme actuels, mais Samsung fournit des écouteurs USB-C qui sonnent plutôt bien. La finition est exemplaire avec des matériaux luxueux et des ajustements ultra-précis. Le tout est IP68 soit une résistance à une immersion de 30 minutes sous 1,5 m d’eau.

Navigation et fluidité

Comme tous les haut de gamme de la marque coréenne commercialisés en France, le S21+ embarque un processeur maison. Il s’agit en l’occurrence de l’Exynos 2100. Cette puce est gravée en 5 Nm contre 7 Nm pour la précédente génération afin d’offrir une meilleure efficacité énergétique notamment. Cette puce s’appuie sur une architecture complexe pour combiner une grande puissance et une faible consommation électrique. Elle rassemble 8 cœurs physiques dont la fréquence culmine à 2,9 GHz. 

Couplé à 8 Go de mémoire vive, l’Exynos 2100 permet au Samsung Galaxy S21+ d’atteindre un impressionnant niveau de performances, y compris face aux derniers jeux 3D exploitant les écrans 120 Hz. La fluidité sera donc toujours de mise et rien ne fera à peur à ce mobile, pour plusieurs années sans doute. Pour le stockage, il faudra se contenter des 128 Go proposés en interne, car cette nouvelle génération de Galaxy S se passe d’emplacement pour une éventuelle carte mémoire type microSD. Cette capacité devrait toutefois suffire à la plupart des utilisateurs. La partie radio également développée par les ingénieurs de la marque propose tout simplement ce qui se fait de mieux aujourd’hui… et sans doute demain. La 5G est bien entendu présente avec des débits largement supérieurs à ce que les réseaux devraient proposer avant de nombreuses années. Même chose pour la 4G bien entendu puisque ce smartphone est capable de dépasser les 2 Gbps de débit descendant (download). Le S21+ inaugure le Wi-Fi 6e une première évolution du Wi-Fi qui utilise de nouvelles fréquences pour une vitesse encore accrue.

La batterie affiche une capacité de 4800 mAh. De quoi tenir une journée et demie en utilisation soutenue. Une bonne performance. Pour la recharge, le smartphone accepte une puissance de 25 W. 70 minutes environ seront nécessaires pour passer de 0 à 100 %. Attention cependant, Samsung a choisi de ne pas inclure de bloc d’alimentation en standard. Il faudra donc l’acquérir séparément en choisissant un produit de qualité compatible avec la norme Power Delivery et PPS (Programmable Power Supply). La recharge sans fil 15 W est aussi proposée tout comme la recharge inversée 4,5 W.

Enfin, une nouvelle l’interface utilisateur Samsung One Ui 3.1 ici plaquée sur Android 11 est un réel bonheur. Esthétique, elle concilie à merveille ergonomie et richesse fonctionnelle.

Photographie

L’équipement photographique du S21+ est le même que celui proposé par le S21 tout court. Il se compose ainsi de trois caméras. Le module principal s’appuie sur un capteur de 12 mégapixels couplé à une optique grand-angle correspondant à un 26 mm argentique ouvrant à f/1,8. L’ultra grand-angle est bien entendu bien là avec un capteur de 12 mégapixels également. Son optique f/2,2 équivaut à un 12 mm. Enfin, la troisième caméra est un zoom plutôt original. En effet, il se compose d’une optique de seulement 29 mm en équivalent argentique, mais son gros capteur de 64 pixels permet d’effectuer un zoom hybride x3 sans perte de qualité.

La caméra principale se délecte de toutes les scènes qui se présenteront devant elle. La mise au point est rapide pour aboutir à des images bien nettes. Les détails sont bien là et les traitements numériques parfaitement maîtrisés. La nuit ne lui fait pas davantage peur puisqu'il est doté d'un mode spécial très efficace. Le second module de 64 mégapixels peut être utilisé en grand-angle dans la pleine résolution de son capteur pour des clichés encore plus riches en informations. 

Mais il sera surtout mis à contribution pour le mode zoom x3 pour le moins efficace. Le smartphone vient pour cela prendre une portion d’une grosse photo de 64 Mégapixels. Cela limite considérablement la perte de détails. Samsung maîtrise ce procédé également utilisé par le S20 l’année dernière. L’ultra grand-angle fait lui un très bon travail et il se montrera parfait pour embrasser l’étendue d’un paysage, mais il préfère les scènes bien éclairées.

Ce smartphone est capable de filmer en 8K à 24 images par seconde, un petit exploit qui sera surtout utile aux utilisateurs avancés qui auront ainsi plus de matière pour retravailler leur production. Les autres, nous inclus, utiliseront certainement plus la captation en 4K 60 fps. Les vidéos réalisées sont particulièrement dynamiques et fluides. L’autofocus est très rapide y compris face à des scènes riches en mouvements. Dans ce cas, nous avons aussi apprécié la très performante stabilisation optique.

À l’avant, la caméra s’appuie sur un capteur de 10 mégapixels. Le résultat est toujours réussi avec de belles couleurs et une réelle capacité à s’accommoder de conditions d’éclairage complexe.

Conclusion

Le Samsung Galaxy S21+ est une belle réussite qui rend au final une excellente copie. Vous l’aurez compris c’est avant tout un modèle de cohérence. Impossible de lui trouver des défauts rédhibitoires. Derrière ses lignes plutôt originales, ce smartphone cache un gros cœur sous la forme d’une plateforme maison à la puissance redoutable. Sa grosse batterie lui octroie une bonne autonomie et son trio de caméras s’en sort plutôt même lorsque les conditions de prises de vues se compliquent. On apprécie toujours autant l’interface One UI ainsi qu’un écran splendide. Une belle réussite donc.

Nos recommandations
Article Samsung T7 Shield : un SSD externe aussi performant que …

Publié le 28 avril 2022Si Samsung est surtout connu en France pour ses smartphones et ses …

  • 0 J'aime
Article Samsung lance discrètement à l’international son Galaxy M53 …

Publié le 11 avril 2022Le fabricant sud-coréen vient de lever le voile sur un tout …

  • 0 J'aime
Article Des puces MediaTek dans les futurs Galaxy S22 FE et S23 ?

Publié le 7 avril 2022Samsung pourrait revoir sa stratégie quant aux puces embarquées …

  • 0 J'aime