En cours de chargement...

Le tour du monde des bières

Envie de découvrir les bières venues d’ailleurs ? Nous avons sélectionné pour vous les meilleures. Découvrez leurs spécificités et leurs saveurs sans plus attendre.

Les crus du vieux continent

Allemagne :

La bière de type « Pils Lager », à la robe claire et dorée, remporte haut la main le titre de chouchoute des Allemands, avec près de 70 % du marché. De saveur plutôt neutre, cette bière un peu passe-partout conserve néanmoins du caractère, grâce à ses notes typiques de houblon, que l’on retrouve par exemple dans la Krombacher ou la Beck’s. D’autres sortent cependant plus de l’ordinaire, comme la blanche Erdinger et ses joyeuses touches de froment.

Belgique :

La richesse d’un terroir combinée à l’excellence d’un savoir-faire ancestral. Voilà la recette de la belle complexité des bières belges dites d’abbayes et de trappistes, pour amateurs éclairés. Parmi elles, la Grimbergen blonde notamment, qui offre de subtils arômes fruités et épicés parfaits, ou encore la sophistiquée Leffe blonde. Mais les AOP ne sont pas en reste, avec de nombreuses pépites telles que la Kasteel rouge et sa pointe de liqueur de cerise.

France :

En France, le nombre de brasseries a explosé ces dernières années. Cette dynamique bénéficie particulièrement aux bières dites « premium » et aux AOP, qui valorisent l’excellence. Parmi elles, on peut notamment citer les célèbres Jenlain et Pelforth, qui conviennent à l’apéritif, mais aussi à la plus complexe et chaleureuse Choulette Ambrée, brassée à l’ancienne, ainsi que sa cousine la Goudale, qui est une bière dite de garde, dont la noblesse reconnue pourra accompagner un repas type choucroute ou moules avec succès.

Italie :

Plutôt que de miser sur des productions monstres, les Italiens ont préféré investir la niche de l’artisanal. Envie de vérifier qu’en matière de bière aussi, aller faire un petit tour du côté de l’Italie peut valoir le coup ? Rien de tel que de déboucher une bouteille de Lager premium Poretti, dont les notes fraîches vous offriront un bon avant-goût du pays et conviennent aux barbecues.

Pays-Bas :

Comme chez les Allemands, aux Pays-Bas aussi, c’est la lumineuse Pils Lager qui remporte tous les suffrages, avec 85% de la consommation totale du pays. La plupart d’entres elles se présentent dans la légèreté et l’amertume naturelle de leur mousse, à l’instar de la Trappe blonde, réputée pour sa douceur. Mais d’autres ont néanmoins été aromatisées,comme la Desperados et ses fameuses notes téquila.

Suisse :

Authenticité et créativité sont les maîtres-mots de la production suisse. Témoin par excellence de cette dynamique, la Nébuleuse embuscade, une Pale Lager rafraîchissante brassée avec une pointe de malt de blé ainsi que trois variétés spéciales de houblon, qui lui confèrent des notes délicates et fuitées parfaites en accompagnement de plats légers comme les poissons et fruits de mer.

Parmi les meilleures de Grande-Bretagne

Angleterre :

Plus qu’avec des blanches ou des blondes, c’est surtout avec des brunes amères et sombres, au caractère bien trempé, que le pays a fait sa renommé. Les deux types de bière les plus emblématiques de la région, « la porter » et « le stout », présentent une teinte foncée et des arômes de café qui en font de solides compagnonnes d’apéritifs. Mais à l’heure des repas, le pays n’en snobe pas pour autant la délicatesse des blondes, comme en témoigne le succès de la Bombardier, assez robuste malgré sa robe claire, ou encore de la Waggle Dance, subtilement aromatisée au miel.

Ecosse :

Comme il fait trop froid pour cultiver du houblon en Ecosse, les bières du pays fermentent avec une quantité minimum de cette matière première. Résultat : dans ces boissons plutôt denses et à la robe généralement sombre, ce sont souvent les arômes de malt qui prédominent, avec des notes de caramel caractéristiques. C’est notamment le cas de la vigoureuse Innis and Gun, vieillie en fûts de chêne et à laquelle est ajoutée une pointe de whisky, parfaite pour les soirs de match et autres réunions sportives. Mais le pays offre tout de même une sélection de pales Ales moins corsées, comme le très légère Brewdog Dead Pony ou encore l’excellente Tennent’s extra.

Irlande :

A l’instar de l’Angleterre, l’Irlande est elle aussi avant tout réputée pour ses bières fortes et sombres, au tempérament plutôt âpre et corsé, présentes dans les pubs. La robuste Guiness est la plus célèbre émissaire locale de ces bières épaisses préparées à base d’houblon torréfié que sont les « stouts . Mais d’autres valent également le détour, comme la solide O Haras.

Des producteurs stars du reste du monde :

Etats-Unis :

Les Américains aiment mettre les bières mettre à leur sauce… Du côté des robustes « ale » typiques du continent bues en apéritif, on peut ainsi citer la American Pale Ale, souvent fruitée et amère à l’instar de la Brooklyn American, mais aussi la Indian Pale Ale, très houblonnée et qui présente des saveurs d’agrumes, comme en brasse par exemple la marque Sierra Nevada.

Japon :

Les bières japonaises connaissent un succès grandissant en raison de leur originalité et de leur goût raffiné, qui sont dus à des particularités insulaires et qui accompagnent particulièrement bien la cuisine de la région… Ainsi si, à première vue, la Ichiban de Kirin peut avoir l’air d’une blonde classique, c’est sans compter sur son processus de brassage unique, qui lui vaut son statut de super premium et ses notes complexes. Quant à la non moins blonde mais encore plus surprenante Hitachino Dai Dai ale, elle est brassée avec une variété locale d’orange : les Fukuri Mikan, qui la rend unique en son genre.

Mexique :

Les Mexicains se sont fait une spécialité des bières blondes, qui se distinguent par leur douce légèreté. S’il ne fallait retenir qu’une seule de ces bières dites typiquement mexicaines, ce serait sans aucun doute la Corona extra aux tonalités ensoleillées. 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération