En cours de chargement...

Trouver une place en crèche, une bataille à mener !

Bébé grandit et la fin du congé maternité approche à grands pas.

Il est temps de se pencher sur les différents modes de garde et de trouver, si cela n’est pas déjà fait, celui qui conviendra le mieux à toute la famille : Bébé doit se sentir bien, et vous aussi !

Parmi eux, la crèche, ou plutôt les crèches car il en existe plusieurs types, chacune ayant un fonctionnement et des modalités d'accès bien à elle.

Quel type de crèche choisir ?

Pas de panique, malgré les apparences, il n'y a que deux grandes catégories de crèches : les crèches collectives et les crèches "individuelles".

Les crèches collectives : crèche municipale, départementale ou crèche d'entreprise, parentale ou associative

Ces différents types de structures proposent un accueil collectif des enfants, dans les locaux de la crèche. Leur différence tient uniquement dans les modalités d'accès et la gestion de la structure, qui revient à la ville, au département ou à l'employeur pour les crèches d'entreprises.

Les crèches d’entreprises peuvent être gérées directement par l'employeur et réservées aux seuls salariés de l'entreprise, souvent situées sur le lieu de travail ou à proximité. Certaines entreprises réservent également des places en crèche municipale ou départementale pour leurs salariés.

Il existe également des crèches parentales, gérées par les parents et supervisées elles aussi par la PMI. Les enfants sont accueillis jusqu'au mois de juin de leur troisième anniversaire, avant leur entrée à la maternelle.

Les crèches collectives sont placées sous le contrôle de la PMI et emploient du personnel qualifié de la petite enfance : auxiliaires de puériculture ou éducateurs de jeunes enfants diplômés.

La crèche familiale, une crèche "individuelle”

La crèche familiale a pour particularité d'offrir un accueil au domicile d'une assistante maternelle agréée et formée par la PMI, employée par la ville.

Vous n'êtes donc pas l'employeur direct de l'assistante maternelle, mais facturés par la mairie. Pas de formalités administratives et un accueil plus "familial", puisque la capacité d'accueil est de 4 enfants maximum par assistante maternelle.

L'assistante maternelle qui gardera votre bébé est désignée par la ville, sur des critères de proximité géographique. Vous ne choisissez donc pas votre intervenante, et elle ne vous choisit pas non plus.

Les formalités de l’inscription en crèche

Les places en crèche sont rares, et mieux vaut se pencher sur l'inscription avant même la naissance de Bébé. Pour trouver une structure d'accueil, il convient de vous rapprocher de la PMI de votre ville, ou de consulter la liste des crèches sur le site de la CAF.

Suivant les communes, vous pourrez préinscrire votre enfant sur certificat de grossesse, la plupart du temps après avoir assisté à une réunion d'information sur les différents modes de garde proposés dans votre secteur géographique.

Attention toutefois, certaines crèches n'acceptent la préinscription qu'à compter du 6ème mois de grossesse, sur présentation d'un certificat. La préinscription est toutefois à confirmer dès la naissance de l'enfant.

Votre demande est ensuite examinée par une commission - hors crèches d'entreprises qui ont leur propre mode de fonctionnement - réunissant les directeurs de crèches, les responsables municipaux dédiés à l'enfance et un ou plusieurs représentants de la PMI.

Attention : les horaires d'accueil des crèches sont fixes : elles ne proposent pas d'accueil tôt le matin ou tard dans la soirée. Ce mode de garde ne convient donc pas tout à fait aux familles travaillant en horaires décalés, à moins d'avoir une crèche d'entreprise prenant en compte cette particularité.

L'attribution des places en crèche étant assez opaque et les places trop peu nombreuses, il sera préférable de prévoir une solution de garde alternative. En cas de non-attribution, vous pourrez présenter votre demande de place en crèche 3 fois maximum, une fois par année.

Les conditions d'admission en crèche

Pour pouvoir prétendre à une place en crèche, votre enfant devra avoir entre 2 mois et 3 ans au début de l'accueil, et être à jour de ses vaccinations obligatoires. Une liste de documents justificatifs propre à chaque ville et parfois même à chaque structure vous sera demandée.

Côté facturation, les structures municipales et départementales, dont les crèches familiales, sont subventionnées par la CAF et le département ou la ville, vous serez donc facturé en fonction de votre quotient familial CAF et du taux de participation de l'organisme gestionnaire.

La crèche offre généralement - au moins dans les grandes villes - un tarif avantageux et une légèreté administrative par rapport aux autres modes de garde comme l'assistante maternelle agréée en emploi direct ou la garde à domicile.

Une fois votre place en crèche en poche, jouez la sérénité et organisez une visite de la structure qui accueillera votre enfant pour y rencontrer les personnels avant l'entrée en crèche.

Posez-leur toutes vos questions, prenez le temps de vous imprégner de ce lieu qui deviendra le lieu de vie de votre enfant pendant votre absence. Une période d'adaptation étalée sur une à deux semaines sera de toute façon à prévoir au début de l'accueil, pour vous permettre à vous, à Bébé et à l'équipe d'accueil, de prendre ses marques doucement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Bonjour,
J’aimerais bien savoir ce que Auchan propose à ces salariés qui veulent mettre leurs enfants en crèches? Est ce qu’ils participent ou non?
Merci pour votre réponse

bonjour
si je peux me permettre; ce serait bien, de parler de nous aussi les assistantes maternelles indépendantes; nous sommes aussi un relais des parents, et un moyen d accueil de leurs loulous; cordialement

Nos recommandations
Guide d'achat Le guide des tailles de bébé

Naissance, 1 mois, 3 mois ? Il n'est pas toujours facile de connaitre la taille de …

Article 10 questions clés pour bien choisir sa nounou

Trouver la nounou idéale n'est pas chose aisée. En fonction de votre secteur géographique …