En cours de chargement...

WhatsApp, Messenger et Instagram bientôt agrégés ?

Publié le 07 février 2019

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook envisagerait d’unifier ses trois supports de communication que sont Messenger, WhatsApp et Instagram, pour le plus grand plaisir des plus de 2,5 milliards d’utilisateurs.

Fini le temps perdu à passer d’un support à l’autre, à devoir vérifier si un message a été reçu sur telle ou telle plateforme. Les trois messageries devraient être prochainement accessibles au sein d’une seule et même application, comme le rapporte le New York Times.

Tous les internautes qui avaient fait le choix de scinder les contacts en fonction de leur niveau de proximité relationnelle seront rassurés de savoir que l’agrégation de WhatsApp, Messenger et Instagram n’est pas synonyme de disparition de deux d’entre elles. Les trois marques continueront en effet à coexister. La nouvelle application, actuellement en cours de développement, donnera une vision globale des messages reçus et envoyés sur l’ensemble de ces trois outils. Ainsi, inutile de devenir ami Facebook avec son patron ou un collègue pour échanger sur WhatsApp et en contrepartie, vous n’aurez pas à communiquer votre numéro de téléphone à vos contacts Facebook ou à vos followers Instagram.

Les plus réticents à cette unification pourront également continuer à utiliser chaque application indépendamment et conserver ainsi l’interface actuelle. À noter cependant que la fusion devrait définitivement intervenir à l’horizon 2020 selon le New York Times.

La protection des données remise en question

Facebook promet aux utilisateurs une sécurité élevée de leurs données, mais la question se pose déjà quant à la confidentialité des données qui transitent entre les différentes plateformes. Les trois réseaux sociaux appartiennent au même groupe, mais à des filiales distinctes. Les autorités européennes en charge de valider que la protection des données est garantie (Irish Data Protection Commission) demandent expressément à la filiale irlandaise du géant américain de leur présenter son plan d’action. Le projet de fusion des messageries n’en est pourtant qu’à son stade initial de conception. À noter qu’en 2016, Facebook avait déjà tenté de partager les données entre WhatsApp et son réseau social principal. Le groupe avait alors essuyé un refus de la part des régulateurs. De son côté, le Congrès américain s’interroge sur la position dominante de Facebook suite au rachat de ces deux filiales.

Les dirigeants de WhatsApp et Instagram envisageaient le maintien d’une indépendance entre les plateformes en rejoignant le groupe. N’adhérant pas à ce projet massif de messagerie agrégée, ils ont récemment démissionné de leurs fonctions.

À ce jour, Mark Zuckerberg semble confiant et déterminé. Des milliers d’employés de la marque californienne se sont lancés dans ce projet gargantuesque visant à permettre aux trois réseaux de communiquer et d’être compatibles entre eux, afin d’apporter une expérience utilisateur à la fois plus « rapide, simple, fiable et privée ».

Commentaire

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter

Nos recommandations
Article Xiaomi face à la justice

Publié le 16 mai 2019Le constructeur chinois est sous les feux des projecteurs concernant …

Article Android Q bêta est disponible pour les Asus Zenfone 5Z

Publié le 16 mai 2019 La sortie du nouveau système d’exploitation de Google se rapproche …

Article Que sait-on sur la future gamme Honor 20 ?

Publié le 13 mai 2019À une semaine de l’annonce officielle de la gamme Honor 20, …